Comment se promener en sécurité avec les hoverboards ?

Publié le : 12 avril 20224 mins de lecture

Se promener avec un hoverboard est très amusant, mais cela peut aussi être dangereux. Nous vous présentons ce véhicule et vous montrons comment le conduire en toute sécurité.

Qu’est-ce qu’un hoverboard ?

Un hoverboard est une planche électrique composée de deux roues et d’une empreinte pour le conducteur. L’éclairage LED, qui peut être vu dans l’obscurité par l’arrière et l’avant, est particulièrement élégant.

Au sens large, on peut comparer un hoverboard à un skateboard « à l’ancienne ». La plus grande différence, cependant, est que le cycliste n’a plus besoin d’utiliser la force musculaire qui était nécessaire pour se déplacer sur un skateboard. Avec un hoverboard, vous contrôlez la direction, l’accélération et le freinage d’un seul mouvement en déplaçant le poids de votre corps.

Comment fonctionne l’appareil ?

La planche est équilibrée par des gyroscopes qui sont installés dans les smartphones. En se penchant légèrement vers l’avant, la planche se déplace. Les gyroscopes détectent également les déplacements du poids vers la droite et la gauche, de sorte que les courbes peuvent également être conduites. L’entraînement est électronique et est alimenté par une batterie.

Pourquoi les chutes se produisent-elles ?

La raison la plus fréquente des chutes lors de l’utilisation de l’hoverboard est la capacité d’équilibre insuffisante du conducteur ou l’imprécision de la planche, qui n’est généralement pas conçue pour un poids spécifique. Ajoutez à cela de mauvaises conditions, comme un terrain inégal ou une route mouillée, et les accidents arrivent.

Les hoverboards sont-ils dangereux ?

Outre les chutes partiellement auto-influencées, la cause est aussi souvent l’appareil et la fonction « arrêt d’urgence ». La batterie de l’hoverboard chauffe pour éviter d’endommager les planches, qui sont généralement en plastique, puis le moteur s’arrête sans qu’on le remarque et les roues sont bloquées. Cela peut entraîner des chutes graves, voire des fractures.

Conseils pour la conduite de l’hoverboard

Lors de l’achat, assurez-vous que l’appareil dispose d’un marquage CE et qu’il est donc conforme aux directives de l’UE. Il est préférable de demander conseil à un revendeur spécialisé lors de l’achat. Pour être protégé en cas de chute, il est recommandé de porter un casque et des vêtements de protection chaque fois que vous utilisez un hoverboard.

En général, la plupart des appareils ne sont recommandés que pour les jeunes à partir de 14 ans (poids corporel d’au moins 20 kg) ou un accompagnement par un adulte.

Qu’est-ce qui est assuré ?

En tant que conducteur d’hoverboard, vous êtes couvert par une assurance accidents privée lorsque vous conduisez un hoverboard sur une propriété privée. Ce que beaucoup ne savent pas : jusqu’à présent, il n’est pas possible de rouler sur les chemins publics ou les trottoirs, car l’appareil n’est pas encore homologué pour la circulation routière. Il n’existe donc pas encore d’assurance responsabilité civile spéciale pour les hoverboards. La situation est différente pour les Segway d’une cylindrée inférieure ou égale à 50 cm3, qui portent une plaque d’assurance et sont homologués pour la circulation publique – dans ce cas, la couverture d’assurance s’applique également.

Plan du site